congosynthese

Commerce Extérieur : Jean-Lucien Bussa veut se placer au Top 3 des Ministères Excellents !


Au moyen des initiatives et de la qualité du travail rendu, il tient, à tout prix,  à    positionner le Ministère du Commerce Extérieur au top 3 des Ministères excellents et remarquables du Gouvernement Ilunga, nonobstant des multiples et complexes  défis dus à la conjoncture  auxquels il pourraitêtre confronté, tout au long de son nouveau mandat. Il aura deux fers au feu. Se battre pour la croissance économique et faire respecter les normes redevables à tout Etat de droit. D’où, la maffia, la contrebande et l’impunité sous toutes leurs formes  seront, de manière courageuse, systématique  et déterminante,  attaquées à la racine.

Après  le feu vert de l’Assemblée Nationale à la suite de son investiture intervenue,  le vendredi 6 septembre 2019, l’équipe du Gouvernement Ilunga Ilunkamba procède à la remise-reprise  avec celle de  Bruno Tshibala Nzenzhe.

C’est dans ce cadre-là  que ce  lundi 9 septembre 2019, au Ministère du Commerce Extérieur, LambertMemas Matuku a  passé  le bâton de commandement à  Jean-Lucien Bussa Tongba  qui,  d’ailleurs, a de  nouveau  mérité de  la confiance des Autorités Morales de CACH et du FCC pour être reconduit à la tête de ce  même secteur névralgique de la vie nationale.

C’était en marge d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège du Ministère du Commerce Extérieur dans la matinée,  en présence des Directeur Général et Directeur Général adjoint de l’Office Congolais de Contrôle (OCC), du  Directeur Général et de quelques Hauts cadres de la Fikin, des  représentants des structures du Commerce Extérieur  et  de la Secrétaire Générale au  Commerce Extérieur, Mme Eugénie Salebongo.

Actions concrètes

Exprimant vivement sa reconnaissance envers les  Autorités Morales de CACH et du  FCC, à savoir,  respectivement,  Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, pour le choix commun porté sur sa modeste personne, Jean-Lucien Bussa a  profité  de cette opportunité pour s’engager à apporter davantage des améliorations aux performances du Ministère du Commerce Extérieur et à  rectifier les tirs, en cas de nécessité, pour œuvrer à la croissance économique et hisser sans cesse et toujours plus haut l’étendard de la RD. Congo à l’échelle internationale.

Il promet, par ailleurs,  d’y appliquer des méthodes adéquates dont les résultats contribueront, à coup sûr,  au développement du pays ainsi qu’au  bien-être des citoyens Congolais.

En effet, précisant que le Gouvernement Ilunga Ilunkamba résulte des efforts fournis par la coalition CACH-FCC et en est à ses premiers pas   depuis l’avènement de l’alternance démocratique, Jean-Lucien Bussa s’est engagé, en outre,  à consacrer l’alternative pour donner un contenu à l’alternance démocratique. Il veut, en effet,  passer à  l’application des actions concrètes qui permettront, à brève échéance,  à la RD. Congo de bénéficier des politiques sectorielles qui seront impulsées par le Gouvernement, sous l’œil vigilant  de Félix Tshisekedi, le Président de la République,  et du Premier Ministre Sylvestre Ilunga,  et qui seront  implémentées par le Ministère dont il va  assumer  ce nouveau  mandat avec dextérité.

Respect de l’Etat de Droit

D’un ton ferme, Jean-Lucien Bussa déclare qu’aucun mandataire public, qui qu’il soit, ne peut imposer des décisions et poser des actes non conformes à la Constitution, aux lois de la République et aux actes réglementaires les régissant. L’Etat de Droit, tel qu’il le définit, représente l’ensemble des principes à respecter  sans complaisance, ni atermoiement.

Voilà pourquoi,  pour Jean-Lucien Bussa  «chaque membre du Gouvernement devra signer un contrat de performance avec le Premier Ministre. Ce qui permettra d’évaluer le rendu de son travail par le Premier Ministre et son regroupement politique. Au cas où  ce dernier ne remplissait  pas correctement les tâches lui sont dévolues, la révocation lui sera délivrée ».

Ainsi donc, il s’invite,  avec les autres Ministres,  au sérieux et à l’assiduité au travail afin de mener à bon port les objectifs, tels que définis dans la vision du Chef de l’Etat et dans le Discours-Programme du Premier Ministre Ilunga Ilunkamba. Autrement dit, il estime que non seulement qu’il faudrait à ce que les différents ministres  évitent des sanctions de leur hiérarchie mais,  ils doivent également  faire savoir que   les résultats de leurs efforts répondront favorablement ou défavorablement aux besoins de la population. Et, pourtant, à son avis, «le regard du peuple quant aux actions d’influence de l’opinion sur la place publique devient de plus en plus palpable. Evitons les sanctions hiérarchiques et populaires ». Tout leur en souhaitant à tous les membres du gouvernement  pleins succès dans leurs différents mandats et en les invitant  à améliorer les performances de leurs Ministères respectifs, Jean-Lucien Bussa croit, dur comme fer,  en la réussite de l’ensemble de l’équipe Ilunga.

Loading...

Autres titres

Felix Tshisekedi:”Je ne ferai pas ce travail d’aller fouiner dans le passé […] j’ai trop de travail qui m’attend.

Deo

RDC : Accord de coopération militaire avec la Belgique, « Kabila n’en veut pas ».

Deo

Goma: 4 gardes du corps du rebelle Mudacumura capturés par les FARDC

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus