fbpx
congosynthese

Comment le football s’est relevé face au coronavirus ?

Depuis le mois de mai dernier, le football a repris ses droits après une pause imposée en raison de l’épidémie de coronavirus. En Europe de l’Ouest, c’est l’Allemagne qui a montré l’exemple en relançant son championnat à huis clos, dans les stades des équipes privés de leurs supporters. L’Angleterre, l’Espagne mais aussi l’Italie ont repris dans les mêmes conditions, afin d’offrir au peuple en question du divertissement après plusieurs mois compliqués.
Forcément, ces matchs à huis clos ont eu des conséquences sur divers aspects, dont en premier lieu la motivation. Dans des stades creux, où l’on entend davantage les entraîneurs crier, les performances ont été un poil en deçà que ce que ça aurait été avec des fans dans les tribunes et certains joueurs semblaient moins motivés. En Italie, la finale de la Coupe d’Italie s’est aussi jouée à huis clos et la tension autour du match, ainsi que la passion des joueurs étaient également bien différentes des années précédentes. Evidemment, la pause de quatre mois a influé sur les prestations des différents acteurs, mais l’absence de supportes également.


Pourtant, les clubs et les ligues se décarcassent pour trouver des solutions afin d’aider pour l’ambiance et éviter de trop longs silences pendant les matchs. Tout a commencé en Allemagne, lorsqu’un ingénieur de son a la brillante idée de retransmettre lors des matchs le bruit des supporters, notamment les acclamations, les diverses animations, les chants, etc. Selon certaines décisions arbitrales, ce dernier dévoile des bruits différents, allant de l’applaudissement aux sifflets du public pour se calquer sur la réalité.


Résultat, l’effet a été très réussi et apprécié des téléspectateurs et cette idée s’est exportée un peu partout en Europe, que ce soit en Angleterre, Italie ou en Espagne. Les bruits d’ambiance et d’atmosphères peuvent notamment faire penser aux différents opus de Pro Evolution Soccer, FIFA, Football Manager.
En France, c’est bien différent. Alors que l’Etat Français a décidé d’arrêter la Ligue 1 et la Ligue 2 avant le déconfinement, et donc sceller, beaucoup trop tôt, les classements, la France accueille désormais du public dans les stades. Conformément aux requêtes des politiciens, cinq milles personnes sont autorisées dans les lieux publics, à l’image des théâtres, des cinémas, mais aussi des stades de foot ! La première rencontre publique post-covid a eu lieu au début du mois de juillet, le 12, lors d’un match amical Le Havre – PSG.

Depuis, la grande partie des matchs en France accueille un petit nombre de public pour galvaniser les troupes. C’est, assurément, l’un des retours les plus espérés ces derniers jours. La finale de Coupe de France, qui s’est déroulée la semaine dernière au Stade de France, a également accueilli quelques spectateurs puisque 5000 personnes ont eu des places, comme celle la finale de Coupe de la Ligue en cette fin du mois de juillet. À l’inverse, le PSG et l’OL, qui ont retrouvé du public ces dernières semaines et qui s’affrontent en Coupe de la Ligue, ne pourront pas compter sur le soutien des leurs en LDC, au mois d’août, puisque toute la compétition se déroule à huis clos.

Autres titres

RDC : “Peut-être Kabila reviendra après les deux mandats de Félix Tshisekedi” Pasteur Denis Lessie.

deo

RDC: L’avion qui transportait l’équipe d’avance de Félix Tshisekedi en partance pour Goma a connu une panne technique

deo

Situation humanitaire alarmante en Ituri: Le ministre Mbikayi dépêché à Bunia pour faire l’état de lieu

deo