fbpx
congosynthese.com

Chinchards importés de la Namibie : l’UDPS/Matadi dénonce les prix élevés

Des militants se réclamant de l’UDPS/Matadi (Kongo-Congo) dénoncent les modalités et les prix auxquels se vendent les chinchards importés par le gouvernement congolais de la Namibie. Calicots et drapeau du parti en mains, ces derniers parmi lesquels, le président sectionnaire de l’UDPS/Matadi, ont manifesté jeudi 6 janvier après-midi devant la chambre froide Ledya. Celle-ci est le seul point de vente de ce produit au Kongo-Central.

D’après les manifestants, l’écart de prix entre ces chinchards et ceux vendus chez les opérateurs économiques n’est que de 4000 francs congolais (2 USD). Ce montant, selon eux, ne correspond pas à la promesse que le chef de l’état a faite à la population par rapport à l’amélioration du social. 

En furie, ces militants, brandissant les drapeaux de l’UDPS, ont pointé du doigt le chef de division provinciale de l’économie. Ce dernier, selon eux, ferait preuve de favoritisme en vendant ces chinchards aux politiciens à des prix élevés au détriment de la population, à qui ces poissons sont destinés en priorité.

Ils fustigent également les modalités de la vente, ne consistant qu’à vendre aux grossistes, capables d’acheter à partir de cent cartons.

Pour eux, la population ne gagne rien avec cette façon de faire.

Profitant de ce mouvement initié par ces militants du parti présidentiel, les vendeuses en détail trouvés devant la chambre froide Ledya ont aussi dénoncé le déroulement de cette vente. Depuis le début de la vente, ils disent ne pas parvenir à se procurer ne serait-ce que dix cartons de chinchards.

Pour le chef de division provinciale de l’économie, Corneille Mukini, les prix ainsi que les modalités de la vente de ces poissons émanent de sa hiérarchie à Kinshasa.

Autres titres

RDC : La dépouille de Lumumba accueillie au Palais du peuple

Patrice Kayembe

Hommage à Lumumba : Au nom du chef de l’État, Sama Lukonde décrète le deuil national de 4 jours

Patrice Kayembe

Kasaï : Le secteur de Kitangwa doté d’un ”bâtiment administratif moderne »

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus