congosynthese

CENI : LE DERNIER LOT DE BULLETINS À KINSHASA DEPUIS SAMEDI


Avec l’arrivée de ces imprimés, il n’y a plus d’obstacle à la tenue d’élections le 30 décembre.

Plus rien ne devrait s’opposer à l’organisation des scrutins le 30 décembre courant. Des sources généralement bien informées ont annoncé à Forum des As l’arrivée, samedi 22 décembre à Kinshasa, du dernier lot de bulletins de vote. Déjà lors de sa conférence de presse de jeudi 20 décembre, le président de la CENI, Corneille Nangaa, avait parlé de l’acheminement imminent de ces imprimés à la capitale.

La Commission électorale nationale indépendante a débuté, le vendredi dernier, l’opération de préparation et de conditionnement de nouveaux bulletins de vote pour la ville de Kinshasa. Ce premier lot de 1.500.000 bulletins de vote subit déjà ce traitement avant d’être acheminé rapidement dans les centres et bureaux de vote, à travers la capitale.
Il ne s’agit pas d’une opération d’impression de bulletin de vote, comme ça se raconte dans les réseaux sociaux. En réalité, cette opération n’est qu’un maillon de la chaîne de production des bulletins de vote et de reconditionnement des machines à voter perdues à la suite de l’incendie de l’un des entrepôts de la Ceni à Kinshasa.
Les membres de la délégation de l’Union africaine ont été conviés à observer cette opération au cours de leur passage à la Centrale électorale, en vue de se rassurer davantage de la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, à la date du 30 décembre 2018.
Selon des sources concordantes, le dernier lot de plus de 3.000.000 bulletins de vote est arrivé dans la soirée du samedi 22 décembre dans la capitale.Ces imprimés subiront la même opération, pour permettre à la Ceni d’être techniquement prête ce dimanche.
Pour rappel, un incendie déclaré dans l’un des entrepôts centraux de la Ceni, à Kinshasa, a causé la perte de près de 8.000 machines à voter sur les 10.368 ; 3774 isoloirs sur les 8.887 ; 552 kits bureautiques sur les 8.887 ; 17901 encres indélébiles ; 800 nouvelles motos et 15 véhicules et près de 9500 batteries externes. A ces pertes, il faut ajouter les 5 millions de bulletins de vote contenus dans les mallettes des machines à voter.
Au cours de la conférence de presse qu’il a animée le 13 décembre dernier, le Président de la Ceni, avait annoncé des dispositions technico-opérationnelles qui ont progressivement permis de surmonter ce cas de force majeure. Au stade actuel, la Centrale électorale entame la dernière étape de cette récupération qui consiste à la réception, préparation, conditionnement et redéploiement des nouveaux bulletins de vote venant de la Corée du Sud.
Avec une capacité de préparation de 500 bulletins par heure, chacune des 250 machines commises à ce travail est à même de produire une moyenne de 100.000 bulletins de vote. C’est donc dans moins d’une dizaine d’heure que l’ensemble de ces 1.500.000 bulletins vierges sont apprêtés pour servir lors des scrutins combinés du 30 décembre 2018. MOLINA

Loading...

Autres titres

Nord-Kivu :”La Monusco a encore un rôle a jouer au niveau de la stabilité, surtout dans partie Est de la RDC”Gilles Michaud,SG.Adjt des N-U

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu :”La Monusco a encore un rôle a jouer au niveau de la stabilité, surtout dans partie Est de la RDC”Gilles Michaud,SG.Adjt des N-U

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu :”La Monusco a encore un rôle a jouer au niveau de la stabilité, surtout dans partie Est de la RDC”Gilles Michaud,SG.Adjt des N-U

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus