congosynthese

CENI-candidats présidents : rendez-vous confirmé ce jeudi !

Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la centrale électorale congolaise, l’a soufflé plus d’une fois à la presse. Initialement annoncée pour ce mercredi, aux dernières nouvelles, cette rencontre a plutôt été confirmée pour jeudi 4 octobre 2018. Nangaa et les barbouzes de la CENI face aux prétendants futurs présidents de la République Démocratique du Congo ! Ce face-à-face ne peut qu’être électrique, laissent déjà entendre des observateurs. Si, commentent certains, la présence du candidat du Front Commun pour le Congo autant que sa participation bon-enfant seraient des acquis pour cette institution d’appui à la démocratie, il n’en est pas le cas pour les 20 qui restent. Un, quant à Kin-kiey Mulumba, l’opinion se demande si l’homme brisera l’omerta et se présentera au salon Malumalu de la CENI pour échanger in vivo avec les animateurs de cette institution d’appui à la démocratie. Et, de deux et plus même, quiconque suit l’actualité sait que salive et encre pourrait bien couler sur toute une flopée de sujets dont surtout deux coiffent le poteau et devraient être des patates chaudes entre les mains de Nangaa, Basengezi et Kalamba. C’est un secret de polichinelle. Il s’agit bel et bien de la problématique de la machine à voter ainsi que celle de l’usage du fichier électoral actuel en son état. Et, sur ces dossiers, les candidats indépendants comme les opposants sont attendus avec une série de brûlantes interpellations.

Ne serait-ce pas là même l’intention de la CENI ? Celle d’échanger à chaud avec les Kamerhe, Félix Tshisekedi, Matungulu, et Cie pour décrisper électoralement? Possible. Mais, reste à savoir si la Commission Electorale Nationale Indépendante aura les nerfs pour manager sans accroc cette réunion de haute importance car, de la CENCO à l’ONU en passant par la SADC comme l’Union Africaine, une volonté de voir les violons s’accorder au Congo-Kinshasa entre parties prenantes sur les questions qui fâchent fait consensus.  Et, qui mieux que les candidats en lice pour la présidentielle peuvent être les sujets de choix d’une harmonisation même comme échantillon ? Pour d’aucuns, c’est là une initiative à louer mais seulement que la montagne n’accouche pas d’une souris !  Préviennent quelques analystes qui se perdent déjà en conjecture sur le fait que cette rencontre CENI-21 candidats à la magistrature suprême ne saura avoir d’intérêt que si elle a un impact réel sur la suite du processus électoral car, jusqu’à l’aube de la convocation de la campagne électorale, les contradictions demeurent légions sur les joutes électorales du 23 décembre 2018, à tel point que la tenue effective même de ce rendez-vous parait loin d’être une certitude, malgré les avis CENI-Pouvoir sur l’irréversibilité des élections de fin 2018. La longue course vers l’alternance démocratique et pacifique en République Démocratique du Congo garde encore un horizon clair-obscur. Entre-temps, à la centrale électorale,  Kalamba qui a annoncé le tête-à-tête CENI-candidats à la présidentielle, appelle l’opinion à positiver et à voir ce qui marche plutôt que d’insister sur ce qui coince.

La Pros.


Autres titres

« CLANDESTINS » PARTOUT : Les Congolais victimes d’un Etat fragile

Deo

Congolais expulsés, droits humains violés. Angola : Kinshasa menace de saisir les instances internationales compétentes !

Deo

FAILLITE, PAUVRETE VOICI LE PLAN MUZITO POUR REDRESSER LA RDC

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus