congosynthese

Cap Vers Les Élections : Katumbi Exclut Toute Négociation Avec Le Pouvoir

Après 17 ans d’un règne qui a réduit la RDC au rang des pays les plus pauvres de la planète, les élections deviennent la seule chance pour que les Congolais se choisissent des nouveaux dirigeants capables de faire décoller le grand Congo. Il n’y a donc pas d’alternative à la tenue d’élections cette année. Raison pour laquelle l’Opposition exclut tout boycott des scrutins du 23 décembre qui, selon elle, permettront aux Congolais de choisir leur destin. Elle s’y prépare ardemment avec la désignation imminente d’un candidat commun. Pour dissiper tout malentendu et autres intox, Moïse Katumbi exclut toute idée de négociation avec la MP et met le cap sur les élections de décembre.

Les élections ne sont plus qu’à un mois et trois semaines. Chaque camp politique se prépare à sa manière pour maximiser ses chances de succès. Pour l’Opposition, l’occasion est unique pour gagner le pouvoir et avoir les moyens de faire décoller la République démocratique du Congo reléguée aujourd’hui parmi les nations pauvres du monde.

C’est le porte-parole d’Ensemble pour le changement, Olivier Kamitatu, qui vient de réaffirmer la détermination de Moïse katumbi d’amener le peuple Congolais aux élections le 23 décembre. Dans un tweet posté hier lundi 29 octobre, Olivier Kamitatu met en garde : « Gare à l’intox d’un régime aux abois ! Le cap est fixé pour la désignation du candidat commun de l’Opposition ! Ceux qui parlent de négociations ne sont que des prophètes de malheur ! Pour Moïse katumbi, il est grand temps que le peuple retrouve le pouvoir de choisir son destin ! ».

Cette position vient appuyer la déclaration du 25 octobre de l’Opposition faite depuis l’Afrique du Sud à l’issue de la rencontre de sept leaders à Pretoria. Ici, les sept leaders de l’opposition ont, non seulement, signé un Accord de coalition politique en vue des élections du 23 décembre mais aussi ils ont réaffirmé leur position communiquée au peuple congolais lors du meeting du 29 septembre à Kinshasa, à savoir, ne pas boycotter les élections prévues cette année. A cet effet, l’opposition exige toujours le retrait de la controversée machine à voter, le nettoyage du fichier électoral corrompu pour donner la chance à des élections « libres, crédibles, inclusives, transparentes et apaisées » dans le respect des textes en vigueur.

Tout autant, c’est dans l’optique de participer aux prochaines élections que l’opposition compte désigner son candidat commun au plus tard le 15 novembre, soit six jours avant le début de la campagne électorale. Preuve, s’il en est, que les forces du changement ont déjà levé l’option de participer aux scrutins de cette année et rien ne peut les dérouter de cette voie. N’en déplaise à ceux qui misent encore sur d’hypothétiques négociations, sans doute, dans le but de renvoyer aux calendes grecques les élections prévues cette année.

L’Opposition se prépare donc à l’alternance démocratique le 23 décembre. C’est dans ce cadre qu’il faut placer toutes les nombreuses réunions entre les sept leaders à Kinshasa, en Europe ou encore en Afrique du Sud. Même la grande mobilisation du vendredi 26 octobre contre la machine à voter procède toujours de cette envie d’avoir des élections crédibles et transparentes, gage de la concorde et de la stabilité de la République démocratique du Congo.

Les bruits sur des hypothétiques négociations avec la majorité présidentielle ne relèvent que de l’intox pour détourner l’attention du peuple congolais à qui les sept leaders de l’opposition, dans leur déclaration du 25 octobre faite à Pretoria, ont demandé de demeurer « vigilant et mobilisé » pour obtenir une « alternance réellement démocratique ».

Par Le Potentiel


Autres titres

RDC-Présidentielle : Vers une nouvelle coalition intégrant les opposants qui soutiennent Fayulu

Deo

Machine à voter : Le Royaume-Uni encourage la CENI à appliquer les recommandations de Westminster Foundation

Deo

Elections : l’UNC décide de faire cavalier seul

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus