congosynthese

Beni: une attaque des ADF repoussée, déplacement massif de la population

Les armes lourdes et légères ont retenti en ville de Beni vendredi 06 juin 2018 dans la soirée.

Ces tirs provenant de Kasinga et Buili, dans la commune de Rwenzori, ont débuté aux environs de 19 heures. Une panique générale a gagné le chef des habitants. Ceux-ci se sont déplacés vers les communes de BEU et Bungulu. Alors que les détonations ont continué jusqu’à 23 heures, les assaillants ont occupé une bonne partie de cette zone, indiquent certains habitants qui tentaient de résister aux crépitements des balles.

Le dernier bilan faisait encore état d’une personne blessée. Elle a été touchée par balle à son bras gauche, hors la zone des combats, pendant qu’elle se déplaçait. La victime a été vite conduite aux soins à l’Hôpital Général de Référence de Beni (HGR).

L’armée, qui a riposté à l’attaque des assaillants, appuyée par la Brigade de la MONUSCO, confirme avoir le contrôle total de la ville. Pour le capitane Mack Hazukay, porte-parole militaire, appelle la population à regagner leurs milieux de vie, car tout est déjà sous contrôle. « Les ennemis qui sont coincés partout sur les axes, essayant de faire le forcing pour attaquer la ville. C’est pour se ravitailler en produits pharmaceutiques et en vivres. Ils ont tenté une incursion à Kasinga. L’armée a repoussé cette attaque. Nous sommes entrain de travailler. Il ya une opération de poursuite qui se fait. Nous demandons à la population de regagner ses quartiers parce qu’il n’y a pas des dégâts collatéraux pour le moment», a expliqué le porte-parole de l’opération Sukola 1 des FARDC.


Autres titres

Ebola au Nord-Est de la RDC : L’OMS se réunit d’urgence

Deo

USA : une présentatrice météo fait son bulletin TV avec son fils dans le dos !

Deo

Ebola tue en silence… les Congolais distraits !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus