fbpx
congosynthese.com

Beni : encore 21 civils tués par les ADF (société civile)

Vingt et un civils ont été tués jeudi 30 janvier dans plusieurs attaques des ADF dans quelques villages et localités du territoire de Beni (Nord-Kivu), selon la société civile locale.

Les ADF ont d’abord tué trois civils à Mulolya, village situé à plus ou moins 8 Km à l’ouest de la commune rurale d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni.

Les victimes, précise la société civile, se rendaient le matin dans leurs champs quand ils ont été surpris par ces rebelles.

Un autre groupe d’ADF a attaqué le village Mantumbi dans le secteur de Beni-Mbau.

Le bilan fait état d’au moins onze civils tués par balles et à l’arme blanche. Non loin de là dans le village voisin de Aveyi, un civil a été aussi tué, précise la société civile. Les ADF ont poursuivi leur œuvre meurtrière dans l’après-midi à Mamove en massacrant six civils, parmi lesquels trois femmes et un enfant. Ensuite, ils ont incendié trois maisons.

La société civile dit avoir documenté 62 personnes tuées mercredi et jeudi 30 janvier dans différentes attaques des ADF dans le territoire de Beni.

Les sources militaires et sécuritaires reconnaissent toutes ces attaques, mais ne confirment pas ce bilan.

Pour sa part, l’ONG Centre d’études pour la promotion de la paix, des droits de l’homme et de la démocratie (CEPADHO), basée à Beni, a appelé les FARDC à sécuriser les grandes agglomérations de la région pour limiter ces attaques contre les civils.

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus