fbpx
23 C
Kinshasa
August 8, 2020
congosynthese

Augmentation de Prix dans le secteur de communication: Le député Josué Mufula dénonce la complicité du gouvernement !

Le député national Josué Mufula monte au créneau pour dénoncer la surtarification dans les secteurs de Télécommunication dont est victime la population congolaise. Il le qualifie d’une escroquerie réglementée en complicité avec l’Etat congolais.

Selon cet élu de Goma ,ces maisons volent les paisibles citoyens congolais sous l’œil impuissant des autorités congolaises.
Le député pointe du doigt particulierement réseau Airtel qui a augmenté le prix de ses services.

“AIRTEL et toutes ces Sociétés de Télécommunications ne doivent pas continuer à escroquer l’épargne de la population congolaise sous le regard complice de l’Etat congolais dit de droit”, a déclaré ,Josué Mufula ,député national.

Ce cadre du FCC , dit regretté de voir que Kinshasa ne prend pas au sérieux cette question que les congolais sont victimes surtout en cette période de la Crise socio-économique due à la pandémie COVID-19.

L’élu de Goma dénonce avec dernière énergie ce qu’il qualifie du relâchement et de complicité du ministre ses attributions de régulariser les secteurs de Télécommunications .

” Trop c’est trop ! Si aucune solution est trouver avec ces réseaux de communication, Je vais passer bientôt à un autre Moyen parlementaire le plus contraignant”, a décrié Josué Mufula.

L’élu de Goma est très déterminé et espère trouver gain de cause pour cette question qui pénalise particulièrement les congolais lambda ou petit peuple. Notons par ailleurs que Josué Mufula déposé ce 07 juillet à l’Assemblée nationale sa question orale avec débat adressée au Ministre en Charge des PTNTIC sur l’augmentation et surtarification des réseaux de communication. Aussi à l’ARTPC qui doit pleinement jouer son rôle.
Les prix des forfaits d’appels et d’internet ne cessent d’aller crescendo partout en République Démocratique du Congo. C’est donc le temps de connaître les raisons qui justifient cette hausse des prix.
Goma et à Kinshasa par exemple, 100 unités se négocient entre 2 200FC soit 2 400 FC auprès des cabinistes. Et presque 1 990 FC sur le mobile money.

Le réseau Airtel a mis la barre haut depuis le dimanche dernier. Il négocie 1GO à 150 Unités, FC ce qui équivaut en liquide à plus ou moins 2 000 FC.

Justin Kabumba

Autres titres

” Les juges doivent accordés la liberté provisoire à vital kamerhe car elle est garantie par la constitution”, exige L’UNC Butembo

deo

Les élèves finalistes de Butembo revendiquent le maintien de la date du 10 Août pour la reprise des activités scolaires

deo

Meurtre de 14 personnes à Sange: Le militaire tueur est déjà aux arrêts (Gouverneur)

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus