fbpx
congosynthese.com

Attaque contre l’église Catholique : « Le vandalisme et la violence n’ont aucune place dans le Congo d’aujourd’hui » Sama Lukonde

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a, à travers un communiqué, réagi par rapport à la profanation des lieux de cultes Catholiques et les attaques contre le cardinal Fridolin Ambongo.

Sama Lukonde condamne fermement ces actes qui, selon lui n’ont pas leur place aujourd’hui.

« Le gouvernement de la République condamne fortement les actes de profanations, de violence et de vandalisme qui ont été observés à Kinshasa et à Mbuji Mayi contre l’église catholique. Le vandalisme et la violence n’ont aucune place dans le Congo d’aujourd’hui« , a déclaré le chef du gouvernement congolais.

Rappelons que 12 lieux de cultes Catholiques: paroisses, grottes mariales, autels…, ont été attaqués quelques heures après les divergences sur le choix du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Aussi, l’archevêque de Kinshasa a été victime d’actes de vandalisme, accompagner des injures, par un groupe des jeunes non identifiés qui reprenaient les propos de Augustin Kabuya, du secrétaire national de l’UDPS accusant cet homme de Dieu de politiser l’église.

Jul A

Autres titres

Transports en commun : l’Hôtel de ville lance Métro-Kin à Kinshasa

deo

Fayulu prévient : « Les élections en RDC, c’est en 2023 et non après »

deo

Beni : dix morts lors d’une nouvelle incursion des ADF à Luna-Samboko

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus