fbpx
congosynthese.com

Ass.Nat: » La Taxe RAM est tout simplement et sans ambages une escroquerie de l’épargne de nos populations. Elle est loin de rencontrer le slogan politique » (Hon. Josué Mufula)

Le député national, Josué Mufula estime que la Taxe RAM est tout simplement et sans ambages une escroquerie de l’épargne de nos populations. Elle est loin de rencontrer le slogan politique.
Ce mercredi 29 septembre 2021, l’assemblée nationale a écouté le ministre en charge des Postes, Télécommunications, et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication, PTNTIC, Augustin Kibassa Maliba.

C’était au sujet de la taxe RAM (Registre des Appareils Mobiles), dans le cadre de la mission principale de la chambre basse du parlement, celle du contrôle parlementaire. Kibassa devrait répondre aux questions des députés, car c’est lui qui l’a instauré.
Au perchoir de l’assemblée nationale, le ministre a défendu la taxe, montrant les domaines dans lequel elle est jusque-là intervenue. Il a aussi signalé que les appareils mobiles 2g payent 1 dollar, alors que les téléphones intelligents 3g sont taxés de 7 dollars par an.

Lors du débat, le député national Josué Mufula est monté au créneau pour dénoncer le fait que l’instauration du RAM en RDC outrepasse le slogan du pouvoir en place, celui du “Peuple d’abord”.

Il trouve absurde que l’on oblige au peuple pauvre, qui souffre de l’insécurité, et dont le social est incertain, de donner de ses maigres moyens, pour une contrepartie non assurée. Il cite l’exemple des sinistrés du volcan Nyiragongo, qui, eux-aussi, sont soumis au payement de la taxe en question.

L’élu de Goma voudrait que des mesures soient arrêtées pour établir la traçabilité des tout l’argent perçu dans le cadre de cette taxe, et qu’il intervienne au moins à l’éradication de groupes armés, notamment, par le soutien aux militaires engagés dans leur traque à l’est du pays. Surtout pendant cette période d’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.
Tous les jours, les habitants ne cessent de se plaindre de se voir bouffer leur crédit téléphonique, si petit soit-il, par les réseaux de télécommunication, à chaque recharge. A vrai dire, il semblerait que la taxe RAM dégoute plus d’un congolais.

« …le RAM a permis l’accompagnement de la gratuité de l’enseignement avec le projet SINTED mêlant les ministères des PTNTIC, ESU et EPST pour l’interconnexion des entités éducatives telles des universités, des instituts supérieurs, des écoles… », a déclaré en substance  Augustin Kibassa Maliba qui met au défi quiconque apporterait un avis contraire à ces propos.

Pour rappel, le ministre Augustin Kibassa Maliba a été invité à l’Assemblée nationale mercredi 29 septembre pour répondre à la question orale avec débat lui adressée par le député Misare Mugomberwa Claude sur le projet RAM. 48 heures lui ont été accordées pour apporter des réponses aux préoccupations soulevées lors du débat par les députés nationaux.

Justin Kabumba

Autres titres

F.Kalombo à Peter Kazadi : « S’il pense que Moïse Katumbi combat l’Union sacrée de l’intérieur, qu’il le chasse »

Patrice Kayembe

MESSAGE D’ALERTE DE LA CENCO

deo

Ceni: Denis Kadima investi par le président Félix Tshisekedi

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus