congosynthese

Arrestation de Mode Makabuza à Goma :Me. Éric BIRINDWA déplore la violation des droits de l’homme

Maître Éric BIRINDWA NYAMAZI, avocat au barreau près la cour d’appel, a déploré ce jeudi 16 avril 2929 ce qu’il appelle la violation de La déclaration universelle des droits de l’homme,le pacte international relatif aux droits civils et politiques,la constitution de la RDC ainsi que d’autres instruments juridiques de la République démocratique du Congo en vers son client et homme d’affaire, modeste Makabueza dont il à été victime lors de son arrestation à Goma le lundi dernier.

Cet avocat précise que son client à subi des traitements “inhumains” dégradants lors de son arrestation à Goma avant d’être transféré à Kinshasa où il est détenu jusqu’à présent.

Par ailleurs, Maître Éric Birindwa fustige les conditions qu’il qualifie “inhumaines” dans lesquelles cet opérateur économique de Goma, Modeste Makabuza ,directeur Général de la Société Congolaise de Construction “SOCOC” a été arrêté par le Parquet Général de Goma.

L’homme d’affaire mode M. Arrêté par la police à Goma.photo #Tiers

Arrêté à Goma le 13 avril 2020, l’homme d’affaire Modeste Makabuza est poursuivit par le parquet Général près la cour d’appel de Gombe dans le dossier de la réhabilitation des voiries urbaines de Goma et Bukavu dans le cadre du programme de 100 jours du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

“La RDC est un État de droit et nul ne peut s’arroger le pouvoir de traiter dans la violation des droits de l’homme les personnes arrêtées qui du reste jouissent de la présomption d’innocence jusqu’à ce que leur culpabilité sera établie par un jugement définitif”, précise ,maître Éric Birindwa.

Toute fois, le jeune brave avocat ,maître Éric BIRINDWA promet de saisir les instances habilitées pour dénoncer ces traitements “indignes” qu’a subis son client ,car selon lui , l’impunité ne doit plus avoir droit de cité dans le pays.

C’est qu’il faut retenir de SOCOC

La Société Congolaise de Construction ” SOCOC ” ayant gagné le marché de la construction et la réhabilitation des certains axes de la voirie de Goma et Bukavu a été créée depuis 2013.

Dans un constant fait par votre rédaction ce mercredi 15 avril dans les plusieurs rues de Goma, le constant est satisfaisant.

Entrée du musée travaux d’asphaltage exécutés par la SOCOC. Photo: #Justin KABUMBA.

Les travaux d’asphaltage de l’avenue du musée au quartier himbi à l’entrée président à Goma évoluent  à pas de géant, la première étape de ces travaux concernent 550m sur un total de 1400m de cette route, en à croire l’ingénieur Jacques Amani Directeur technique de la société congolaise de construction sococ qui exécute ces travaux .
Ce qui justifie un ouf de soulagement pour les habitants de cette partie de Goma qui voient à ce jour cette route être asphaltée dans le cadre du programme de 100 jours du président de la république. 

Missions de SOCOC dans le programme de 100 jours

Parmi les missions confiées à la sococ dans le cadre du programme de 100 jours, il y a aussi le pavement des avenues secondaires à travers les divers quartiers, le débouchage et le remplacement des vieux caniveaux. Tous ces travaux sont fixés entre mai 2019 et novembre 2020.

Justin KABUMBA/Goma.

Advertisements

Autres titres

RDC: “Le ministre national des transports doit prendre ses responsabilités pour éviter les naufrages sur le lac Kivu”(Sénateur Stéphane Miruho)

Kabumba Katumwa

Assemblée nationale: Une motion de défiance contre le ministre de la défense. Déjà plus de 30 signatures

Deo

ANDRÉ MBATA JETTE LE PAVÉ DANS LA MARRE

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus