congosynthese

APRÈS JACQUES MBADU, SON MINISTRE DU BUDGET TIRE SA RÉVÉRENCE

Le ministre du Budget du gouvernement provincial du Kongo central, Adolphe Sambu Mabiala, très connu sous le surnom de « Chèque barré », a tiré sa révérence hier dimanche 23 juillet, aux cliniques universitaires, a appris Forum des As, des sources concordantes jointes au téléphone.

Sur place à Matadi, chef-lieu de la province, le décès de ce membre de l’Exécutif du Kongo central, fait l’objet de commentaires en sens divers. Normal, quand on sait que la mort surprend Adolphe Sambu Mabiala, trois jours seulement après celle de son mentor Jacques Mbadu, 31ème Gouverneur de la province du Kongo central, survenue inopinément le jeudi 19 juillet à l’Hôpital du Cinquantenaire. Signe indien ? Mauvais temps pour toute une province, dans une période tout aussi cruciale où le pays entier s’apprête à aller aux élections ? 
Toutefois, des sources contactées renseignent que le désormais feu ministre du Budget du Gouvernement provincial du Kongo Central avait des ennuis de santé. Certains n’ont pas hésité à lier sa mort à celle de Jacques Mbadu dont il était très proche. Selon cette thèse, feu « Chèque barré » n’aurait pas amorti le choc du décès du Gouv. Ce qui l’aurait emporté. 
Toujours est-il qu’Adolphe Sambu Mabiala a occupé des postes importants au sein du Gouvernement provincial du Kongo central. Il fut d’abord le Directeur de cabinet adjoint chargé des Finances de feu Jacques Mbadu, avant d’être nommé ministre du Budget. Contrairement à certaines sources qui ont annoncé son trépas en Inde, ou encore en Chine, Adolphe Sambu s’est plutôt éteint aux Cliniques universitaires de Kinshasa. 
FDA


Autres titres

RDC : l’UDPS ira aux élections avec ou sans machine à voter

Deo

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya réélu avec 71,28% (officiel)

Deo

RDC : l’ONU condamne l’assassinat de 11 personnes près de Beni

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus