fbpx
congosynthese

Annulation de l’élection de Yuma: le vote au scruptin à mains levées pour l’élection du président de la FEC est prévu par le règlement intérieur du conseil l’Administration de la Fédération(Communiqué)

Qualifiée d’irregulière par le conseil d’Etat, la réélection de Albert Yuma à la présidence du Conseil d’administration de la FEC à été approuvée par le Conseil d’Administration de la Fédération des Entreprises du Congo.

D’après le Conseil d’Administration de la FEC, le vote au scruptin à mains levées pour l’élection du président de la Fec est prévu par le règlement intérieur du conseil l’Administration de la Fédération.

« L’assemblée générale ordinaire et élective tenue en date du 26 novembre 2020 s’est scrupuleusement inscrite dans le préscits de l’article 23 des statuts de la Fec » précise le conseil.

La régularité des procédures a été suivie par des huissiers de justice dûment assermentés. Par conséquence, l’assemblée générale ordinaire et élective du 26 novembre 2020 est régulière, et donc l’ensemble du Conseil d’administration, de façon solidaire et unanime, s’en tient à ces résultats..

La FEC se conformera toujours à ses statuts, aux textes pris en exécution de ses statuts ainsi qu’à la loi qui la régit, à savoir la loi n° 004/2001 du 20 juillet 2001 organisant le fonctionnement des ASBL», indique le communiqué.

La Fédération des
entreprises du Congo maintient sa pleine confiance en la justice de la République.

Face aux irrégularités et mal jugés manifestement contenus dans la décision du Conseil d’Etat, elle a instruit ses avocats conseils de mettre en œuvre tous les mécanismes juridiques appropriés afin de préserver les libertés d’association syndicales, respectivement consacrées par les articles 37 et 38 de la Constitution », confirme-t-il.

Le conseil d’administration de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) a rejeté lundi 30 novembre la décision du Conseil d’Etat, suspendant la réélection d’Albert Yuma à la tête du même conseil.

En outre, La FEC estime que de l’organisation consacrée par la loi n° 004/2001, les juridictions civiles sont les seules compétentes pour juger des actes posés par la Fédération des entreprises du Congo.

«La FEC se soumettra toujours aux juridictions civiles que la Constitution a consacrées comme étant son juge naturel ».

Albert Yuma a été réélu à la présidence du Conseil d’administration de la FEC, le jeudi 26 novembre 2020. Mais, son élection a été suspendue le 27 novembre par le Conseil d’Etat. Dieudonné Kasembo, un des candidats malheureux, avait saisi le Conseil d’État, en dénonçant des irrégularités lors de cette élection.

Jul A

Autres titres

Assemblée Nationale : Le bureau en visite d’inspection des services administratifs

deo

RDC/France salue la première livraison de vaccins contre la Covid-19 et appelle l’accélération du calendrier de livraison

deo

Nord-Kivu: Les Partisans de l’UNC dans les rues de Goma pour réclamer la libération de Vital Kamerhe

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus