fbpx
congosynthese

André Mbata : « il n’y a jamais eu de constitutionnalistes sérieux au FCC »

Le professeur André Mbata n’est pas resté muet face à la deuxième pétition visant la déchéance de Samy Badibanga entant que Premier vice président de la Chambre Haute du Parlement. Ce professeur d’université, fustige selon ses propres dire, « l’ignorance du droit constitutionnel au sein du FCC ».

« Tout juriste n’est pas constitutionnaliste et il n’y a jamais eu de constitutionnalistes sérieux au FCC! Pour s’en convaincre, il suffit de parcourir la liste des signataires de la pétition en vue de la déchéance
de Samy Badibanga, 1er Vice-Président du Sénat », dit-il.

« Cette pétition a été signée par 15 Sénateurs dont des anciens vice-premiers ministres, ministres et gouverneurs de provinces, un ancien conseiller spécial du Chef de l’Etat ainsi que des professeurs d’universités (un ancien Recteur de l’Unilu et un Professeur de droit… de l’Unikin) qui ont tous eu le temps de lire la lettre de transmission signée
en leur nom par Lwese Bakwamoyo Victorine (Licenciée…en Droit!) sans re rendre compte que l’article 27 de la Constitution alinéa 5 évoqué dans cette lettre n’a jamais existé! Nos tambourinaires se sont probablement référés à
la Constitution d’un pays frontalier, mais pas celle de la RDC dont nous célébrons le 15e anniversaire ».

Ce député national renchérit en soulignant que « l’ignorance du droit, des us et coutumes parlementaires est aussi flagrante car on ne peut introduire plus d’une pétition ou d’une motion au cours d’une même session! ».

P.K

Autres titres

RDC : « La question sécuritaire à l’Est du pays n’est pas considérée par ceux qui nous dirigent  » ( Député Kasekwa)

deo

Nord-Kivu : Pour l’ACEDH l’assassinat d’un auditeur militaire à Rutshuru est une expression de la gravité de la violence dans la région

deo

RDC: Ouverture ce vendredi du procès des présumés détournements des fonds publics destinés à l’EPST

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus