congosynthese

André Alain Atundu : « Le président de la République respectera toutes les dispositions de la constitution »

Le porte-parole de la majorité présidentielle, André Alain Atundu lors d’une conférence de presse à Kinshasa, le 02/03/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le porte-parole de la Majorité présidentielle (MP), André Alain Atundu, a affirmé jeudi 24 mai, que sa plateforme n’a jamais fait des déclarations pour remettre en cause ce que le président de la République, Joseph Kabila, avait lui-même dit sur son sort concernant la question d’une éventualité de briguer un nouveau mandat.

« La majorité présidentielle n’a fait aucune déclaration qui puisse remettre en cause ce que le président de la République a dit, ce que la MP a toujours dit et le répète encore aujourd’hui, ce que le Président de la République respectera comme il a dit devant le Congrès, toutes les dispositions de la constitution », a rappelé André Alain Atundu, lors de la conférence de presse à Kinshasa.

Depuis quelques jours en RDC, l’éventualité d’un « troisième mandat » du président Kabila a refait débat. A Kinshasa, sur certaines grandes artères, des banderoles du PPRD, le parti présidentiel sont affichées avec des écrits : « Notre candidat Joseph Kabila ».

Ces calicots affichés relancent la question de la limitation des mandats présidentiels au sein de la classe politique congolaise. Cyrus Mirindi, chercheur en droit, estime que la révision partielle de la constitution en 2011 a ramené le compteur à zéro. Selon lui, Joseph Kabila n’a fait qu’un mandat et qu’il lui reste un deuxième pour atteindre le plafond constitutionnel. Des affirmations que rejettent l’opposition et déconseillent la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

« Mirindi [Jean Cyrus], dans un effort de production intellectuelle, a voulu exprimer ses attentes. Les propos du secrétaire général du PPRD, M. Shadary… Il a voulu émoustiller ses partisans », s’est justifié André Alain Atundu.

Pour le porte-parole de la MP, ce qui importe aujourd’hui, c’est le respect du calendrier électoral.

« Ceux qui en doutent, je donnerai une incise de l’accord qui a été inscrite à la demande insistante de l’opposition, à savoir : qu’ayant accompli deux mandats, il [le président de la République] ne peut plus en solliciter un troisième. Aujourd’hui, c’est respecter le calendrier électoral pour assurer le changement dans les institutions de la république qui s’impose », a dit André Alain Atundu.

Au cours de ce point de presse, il a aussi salué la volonté du gouvernement de respecter toutes les échéances convenues au niveau de décaissement de fonds pour faciliter les opérations électorales.

La MP a également assuré l’opinion sur la stabilité de ses relations de partenariats avec le Parti lumimbiste unifié (PALU), parti d’Etienne Gizenga. Certains cadres comme Adolphe Muzito [ancien premier ministre], pense que l’alliance entre la plateforme présidentielle et son parti n’existe plus. Selon lui, le PALU devra présenter un candidat à la présidentielle et non accompagner le candidat de la MP à ce poste.


Autres titres

Le retour de F. Tshisekedi à Kinshasa reporté

Ben

Kinshasa: La Police Annonce L’arrestation De L’auteur De La Mort D’un Des Étudiants Tués À L’Unikin

Ben

Rendez-vous demain à l’aéroport de N’djili. Félix Tshisekedi-Kamerhe : retour en duo à Kinshasa confirmé !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus