fbpx
congosynthese.com

Afrique: « Le sommet de Paris une opportunité offerte pour lever les fonds et sauver le continent declare Félix Tshisekedi

Aux côté du président Français Emmanuel Macron et la directrice générale du FMI Mme Georgieva , le Chef de l’Etat congolais et président en exercice de l’Union africaine Félix Tshisekedi a prononcé le mot d’ouverture du sommet de Paris pour le financement des économies africaines ce mardi 18 mai 2021.

En présence d’une trentaine de dirigeants africains et européens ainsi que des responsables des grandes organisations économiques internationales, le président Félix Tshisekedi a fait savoir que, le Sommet de Paris est une opportunité offerte à l’Afrique pour lever les fonds et sauver le continent durement frappée par la Pandémie de Covid-19 .

Dans sa courte allocution , le Président de l’Union Africaine a évoqué la révision de droits de tirages spéciaux ( DTS) comme une des premières solutions de financement tout en reconnaissant que celle-ci est insuffisante au regard de la forte demande évaluée à plusieurs centaines des milliards.

Le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a dit qu’un premier montant de 100 milliard de dollars américains a été évoqué au cours du dîner de l’Elysee de ce lundi 17 mai. Ça reste un acquis même si l’objectif de départ était beaucoup plus ambitieux.

«Nous verrons ensemble comment nous pourrions revoir le paradigme, aller dans le sens du New Deal proposé par le président français pour permettre à l’Afrique de pouvoir faire face  à cette crise », a dit le président en exercice de l’union africaine.

Selon le Fond Monétaire International, les besoins de financement en Afrique est estimé entre 200 et 250 milliards de dollars américains.

Le Sommet sur les économies africaines, organisé par la France, étudiera les différentes solutions dont l’émission de plusieurs milliards de droits de tirage spéciaux.

Les droits de tirage spéciaux est un instrument qui a été créé en 1969. C’est le fond que peut émettre le FMI. L’objectif étant d’ouvrir aux pays la possibilité de « tirer » jusqu’à un certain plafond des liquidités, c’est-à-dire obtenir de l’argent disponible immédiatement pour pouvoir financer sa balance des paiements

E.M

Autres titres

Ass-Nat : La plénière a rejetté le projet de loi d’habilitation du gouvernement

deo

RDC : Le Premier Ministre a conféré avec les Ambassadeurs du Royaume-Uni et de la République de Corée

deo

Urgent: La cour d’appel condamne Vital Kamerhe à 13 ans de travaux forcés, Jammal à six ans

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus