fbpx
congosynthese.com

Affaire Olivier Mpunga : la Cour militaire de Kinshasa/Gombe poursuit l’instruction en procédure de flagrance

La Cour militaire de Kinshasa/Gombe, siégeant en procédure de flagrance, a poursuivi, mardi, à son siège au nouveau palais de justice à Kinshasa Gombe, l’audience consacrée à l’audition de certains renseignants, dont le directeur des renseignements généraux, le Général Vital Awashango Umiya, et  le chef du bureau chargé de courrier, le Major SEA, pour éclairer la cour sur les circonstances et les personnes impliquées dans l’affaire Olivier Mpunga.

 qui a expliqué à la cour sur l’heure et la date de l’enregistrement de la plainte.

Le ministère public a lu, dans le même cadre, le rapport de constat du décès effectué par la police scientifique indiquant qu’Olivier Mpunga n’est pas mort par pendaison, mais plutôt des suites de la torture et qu’il ne s’agit que d’une simulation.

La partie civile est représentée par Tshibanda Nkashama, père biologique de feu Olivier Mpunga, son oncle et ses deux frères avec leur conseil d’avocats.

Olivier Mpunga, âgé de 32 ans, a été retrouvé mort, vendredi, dans l’un des locaux de la Direction Générale des Renseignements de la Police nationale congolaise. Il a été arrêté  suite à une affaire  d’une voiture donnée en gage.

L’audience a été suspendue, pour reprendre le mercredi à 09 heures.

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus