fbpx
congosynthese

Affaire militaires Rwandais en RDC : « Le démenti de Kagame est sanglant,il rate une occasionne de se taire » (Lucha)

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (lucha) qualifie le démenti du gouvernement Rwandais sur la présence signalée de leur soldat en RDC d’un « démenti sanglant ».

Pour ces jeunes de la Lucha, le président Rwandais Paul Kagame a raté une occasion de se taire.

 » Le démenti du président Rwanda Kagame est juste un démenti sanglant. C’est le secret de polichinelle , il a raté une bonne occasion de se taire au lieu de dire que c’est faux et pourtant c’est vrai et tout le monde connais que les militaires Rwandais sont au Congo. Nyiragongo Rusthuru, qui ignore ça ? Il ont besoin qu’on montre des vidéos ? Oui nous n’avons pas ,mais nous avons tous les témoignages pratiques et vérifié qui existent bel et bien  » a déclaré, Espoir Ngalukiye, militant de la Lucha .

Ce mouvement a fait cette déclaration au cours d’un point de presse animé ce mardi à Goma, sur lequel ils ont revenus sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie grand nord de la province du Nord-Kivu précisément à Beni.

Dans son rapport de décembre 2020, le groupe d’experts de L’ONU avait confirmé la présence des militaires Rwandais sur le sol congolais précisément à l’Est du pays .

Ainsi, le 8 janvier 2021 – Le gouvernement rwandais a réfuté les allégations du rapport à mi-parcours du Groupe d’experts des Nations Unies (GoE) en date du 23 décembre 2020 et réaffirmé qu’il n’y avait pas de troupes rwandaises sur le territoire de la République démocratique du Congo et qu’il n’y avait pas eu récentes opérations conjointes des Forces de défense du Rwanda (RDF) avec les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Justin Kabumba

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus