fbpx
25 C
Kinshasa
August 5, 2020
congosynthese

Affaire gratuité: Josué Mufula interpelle le ministre de l’ EPST Willy Bakonga.

Dans une lettre adressée au ministre congolais de l’enseignement primaire secondaire et technique, Willy Bakonga , le député Josué Mufula, l’a interrogé sur la problématique de la gratuité de l’enseignement et la reprise des cours pour l’année scolaire 2019-2020.

Dans cette lettre déposé mardi 14 juillet,l’élu de Goma Josué Mufula a estimé que dans l’exécution de la gratuité de l’enseignement, le gouvernement est buté à plusieurs obstacles dont celui de la non prise en charge des enseignants congolais.

“Pour matérialiser Ia gratuite de l’enseignement évoquée dans Ia Constitution de notre Pays en son article 43, le Gouvernement National de la République s’était engagé à rendre effective cette gratuité à travers le plan d’action piloté par votre Ministère. Cependant, la mise en oeuvre de ce programme fait face à plusieurs obstacles et défavorise certains acteurs de ce secteur notamment les enseignants non pris en charge” note cette correspondance du député Josué Mufula à Willy Bakonga.

Ce cadre du FCC, a également exprimé ses inquiétudes à propos de la “suspension sans espoir de reprise de cours” de l’année scolaire 2019-2020 suite à l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’État depuis le 18 mars.

Sa lettre adressée au ministre de l’EPST contient des questions telles que:-1.Quand est-ce que les nouvelles unités (N-U), les non-payés (NP) deviendront autrement les nouveaux payés (NP)?

-.Vont-ils continuer à enseigner les enfants des autres pendant que les leurs ne vont pas à l’école ?

-En termes d’investissements, combien d’écoles ont déjà été construites dans le programme de 100 jours prôné par le Chef de l’État ?
” précisément où ?
Bientôt sera la fin de l’état d’urgence sanitaire et la reprise des cours pourra relativement être effective. Quelle sont les dispositions déjà prises par le gouvernement pour protéger les écoliers ainsi que leurs éducateurs contre la covid-19 ?”, S’inquiète-t-il dans sa correspondance.

La question liée à la gratuite de l’enseignement reste un sérieux problème en RDC, par exemple à Goma le fief électoral du député Josué Mufula plusieurs manifestations des enseignants ont été signalés pour réclamer leur salaire. Mais les autorités congolaises restent indifférentes jusqu’à présent au petit soins de ces professionnels de la craie.

Justin Kabumba

Autres titres

Incursion de l’armée Zambie en RDC :”Qui dit vrai entre la RDC et la SADC ? S’interroge la sénatrice Francine Muyumba

deo

Inauguration du laboratoire de l’INRB à Goma: Muyembe satisfait de sa mission au Nord-Kivu

deo

Cour de cassation:Liberté provisoire refusée à Vital Kamerhe ce mercredi

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus