fbpx
congosynthese.com

Affaire Bukanga Lonzo : Matata Ponyo attendu à la Cour constitutionnelle ce lundi

Le procès Augustin Matata Ponyo et consorts s’ouvre ce lundi 25 octobre à Kinshasa. L’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo accompagné de Patrice Kitebi, ancien directeur général du Fonds de promotion des investissements (FPI) et Christo Grobler un Sud-Africain, vont comparaitre devant la Cour constitutionnelle.

Ils sont poursuivis par le procureur général près cette Cour pour détournement présumé de deniers publics, fonds destinés au projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.

Le samedi 04 septembre, les avocats de Matata Ponyo avaient dénoncé les irrégularités dans l’affaire Bukanga-lonzo.

« La question de la fixation nous la suivons dans les réseaux sociaux, que le pouvoir ne soit pas géré par la foule. Nous restons dans le carré de demander le respect de la procédure. Pour moi jusqu’à cette date il n’y a pas eu fixation, parce qu’on n’est pas notifiés mais aussi pour le dossier Bukanga-Lonzo, il n’y a pas de procès verbal, il n’y a jamais eu d’instruction préjuridictionnelle », avait dit Maître Frédéric Tshingej.

Toutefois, il affirme que Matata Ponyo répondra devant la justice pour exiger le respect des textes au cas où le dossier sera fixé .

« Matata ne peut pas répondre devant un autre juge que son juge naturel qui est la cour de cassation. Il n y a personne qui soit au dessus d’un juge. Nous irons non pas pour subir mais pour défendre, c’est là où, nous démontrerons que telle procédure a été respectée et pas celle-ci. Si la cour nous invite et envoie toutes les pièces, nous aurons un dossier complet, l’étudié et nous irons pour présenter nos moyens de défense pour faire comprendre que la forme n’a pas été respectée« , a-t-il précisé.

Dans un rapport publié le 18 novembre 2020, l’Inspection générale des finances (IGF) avait affirmé que le Trésor public avait débloqué 285 millions USD pour le futur parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. Sur ce montant, 205 millions auraient été détournés.

Et l’IGF avait présenté Augustin Matata comme auteur intellectuel de la débâcle de ce projet lancé en 2014.

Jul A

Autres titres

Willy Bakonga quitte le FCC pour l’Union sacrée

deo

RDC : par quelle stratégie Tshisekedi pousse Kabund vers la sortie

Patrice Kayembe

RDC : Sama Lukonde s’investit pour la réussite du projet de développement à la base de 145 territoires

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus