fbpx
congosynthese.com

Affaire 500 jeeps : L’Asadho invite les députés nationaux à faire preuve de patriotisme

L’annonce faite par le président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso aux députés lors d’une réunion, le vendredi passé, à créer une forme de polémique au sein de l’opinion congolaise.

Christophe Mboso N’kodia, a fait savoir aux députés que le Chef de l’État a réalisé sa promesse de leur offrir gracieusement 500 Jeeps Hyundai.

Ce gigantesque don du président Félix Tshisekedi a suscité les réactions de différentes couches politiques et de la société civile.

C’est le cas de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO), qui trouve à ce geste, un acte de corruption de la par de Félix Tshisekedi et appelle les députés nationaux qui sont contre le phénomène à refuser l’offre.

« J’appelle les députés nationaux qui sont engagés contre la corruption, à refuser les jeeps offertes par le président, Félix Tshisekedi, comme l’a dit le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso », a déclaré le président de l’Asadho, Jean Claude Katende.

Pour Jean Claude Katende, ce refus permettra aux congolais de savoir qui est corrompu et qui ne l’est pas.

Il félicite les députés nationaux qui ont décliné l’offre et invite les autres à faire pareil tout en exigeant que ce budget serve à la gratuité de l’enseignement.

 » Demandez qu’on annule l’achat de ces véhicules et que l’argent soit affecté à la gratuité de l’enseignement »

À en croire cet activiste des droits de l’homme, ‘’ si le président Félix Tshisekedi veut crédibiliser son action contre la mafia, il est appelé à demander à l’IGF d’enquêter sur l’origine des fonds qui vont servir à payer les jeeps pour les députés nationaux. ‘’

Et d’ajouter, ‘’ Sinon, la campagne contre la mafia sera un coup d’épée dans l’eau ‘’.

Plusieurs personnalités de Lamuka et FCC fidèle à Joseph Kabila, estiment qu’il n’y a pas d’  » opportunité pour Tshisekedi de se livre à cet acte qui ne profite pas à la population ».

Pour le député Néhémie Mwilanya, un cadre d front commun pour le Congo, c’est  » une récompense à une manœuvre politicienne à laquelle il n’est pas concerné ».

Par contre quelques cadres du parti présidentiel qui défendent ce geste indiquent que  » Récompenser une personne qui a réalisé des exploits au niveau du pays est une pratique propre aux chefs d’Etat qui se sont succédé à la tête du pays de Kasa-Vubu à Joseph Kabila Kabila ».

Le bureau de l’Assemblée nationale soutient que qu’il n’y a aucun mal dans cet acte du président qui, comme  » pendant les législatures passées, les véhicules sont achetés pour les députés.

Jul A

Autres titres

Gentiny NGOBILA ne prend pas acte de la marche de LAMUKA prévue le 15 septembre 2021

deo

Les FARDC et la MONUSCO saluent le renforcement de leur collaboration dans la conception, la planification et l’exécution des opérations militaires conjointes

deo

Le Premier Ministre Sama Lukonde a présidé une réunion d’évaluation des opérations militaires de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus