fbpx
congosynthese.com

Affaire 500 jeeps : « C’est un faux débat qui ne devrait pas avoir lieu » (UDPS Kalulambi)

Les réactions fusent de partout dans le dossier de 500 jeeps que les députés nationaux devraient bénéficier, selon une version ; de la part du président de la République Félix Antoine Tshisekedi, selon une autre sur initiative du bureau de la chambre basse du parlement congolais.

Selon Antoine Kalulambi, porte parole de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à Kananga au Kasaï-Central, qualifie d’un faux débat tout ce qui se raconte autour de cette affaire.

« C’est un faux débat qui ne devrait pas avoir lieu, un débat qui n’a plus son sens. Dans ce pays pour les gens qui ont les courtes mémoires, l’ancien chef de l’État Joseph Kabila avait donné les jeeps aux députés en 2003, 2006 et 2011, là c’était aussi la corruption, maintenant le chef de l’État va les corrompre pour avoir quoi ? Lorsque ces députés avaient adhéré à l’union sacrée, il ne leur avait rien donné, je trouve que c’est un faux débat« 

Et de renchérir.
« Celui qui ne veut pas que son salaire soit déduit pour payement de jeep il n’a qu’à renoncer il n’y a pas de problème« 

Pour mémoire, lors d’une réunion tenue le vendredi dernier, le président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso a confié aux élus nationaux que le chef de l’État a tenue à concrétiser sa promesse, celle d’offrir gracieusement 500 jeeps Hyandai aux députés.

P.K

Autres titres

CCE : le Gouvernement met le cap sur un objectif de 3 milliards USD de réserves de change

deo

Le coût du projet chemin de fer Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega

deo

Jean Claude Katende : « Si Ensemble quitte l’Union Sacrée, il commettrait la grande erreur de son parcours »

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus