fbpx
31.1 C
Kinshasa
July 4, 2020
congosynthese

PPRD:Nous sommes prêt à aller tout droit et sans hésitation à la cohabitation.

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PPRD
Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD en sigle, a suivi avec indignation les événements malheureux d’une milice d’un parti politique se réclamant du pouvoir, événements qui se sont déroulés  dans la ville de Kinshasa en marge de l’examen par le parlement de trois propositions de loi portant sur la réforme de quelques textes de lois judiciaires en vue de leur conformité à la Constitution ;

Cette milice a allégrement pillé, vandalisé, détruit, saccagé les biens des particuliers sans une raison valable obis qu’elle (la milice) n’a ni lu les trois propositions de loi, ni examiné les raisons profondes en faveur de la réforme.
Le PPRD rappelle que le constituant congolais conscient du fait que le parquet est le bras séculier de l’Etat n’a pas étendu l’indépendance du pouvoir judiciaire aux Parquets en ce que leur lien avec l’Etat demeure le Ministre de la justice.
A ce titre, le Ministre de la justice, peut donner une injonction positive aux parquets parce que le pardon de la nation, et la cohésion nationale relèvent de l’appréciation du Gouvernement, et le ministre de la justice est responsable justement de la politique pénale du gouvernement et c’est lui qui l’applique. Alors pourquoi ne pas instituer un cadre de concertation appelé Conférences des procureurs avec le Ministre évitant ainsi tout déphasage. C’est ça violé la Constitution?



Il faut aussi suivre ce que la population de ‘l’inteneur du pays présente comme doléances incriminant les magistrats. Qui a le pouvoir de sanctionner le magistrat aujourd’hui? C’est le Conseil supéneur de la Magistrature. Et c’est quelle sanction. Vous oubliez les 315 magistrats révoqués sous Mzee Laurent Désiré KABILA.
Que ce qui se passe dans d’autres pays de vieilles démocraties. Les USA, la France, etc… on veut intimider qui ? Un homme politique Français disait : Il faut terroriser les terroristes. (Charles Pasqua).
Attention, on peut commencer la violence, mais il n’est pas facile de l’arrêter d’un trait. Ce pays appartient à tout le monde.

Le PPRD exge des autorités judiciaires d’engager des poursuites à l’encontre des auteurs intellectuels de ces actes ignobles de vandalisme. Le PPRD demande, par ailleurs, aux responsables du dont se réclament les fauteurs des troubles de se désolidariser publiquement des actes sus-indiqués et se déterminer quant à la nécessité de préserver un climat de paix et de concorde dans le pays.

Le PPRD réaffirme sa détermination à soutenir cette réforme allant dans le sens de consolider l’autorité de l’Etat et de promouvoir la justice juste. Le PPRD exige le respect du travail des parlementaires, ainsi que toutes les procédures de vote démocratique des lois.



Concernant la coalition au pouvoir, le PPRD réaffirme son engagement à oeuvrer pour la paix, l’unité, la concorde nationale et le développement de la RDC.
Mais si le partenaire en coalition ne veut plus de celle-ci, en ce qui nous concerne et pour la paix, nous allons tirer les conséquences constitutionnelles qui s’imposent, c’est-à-dire, aller tout droit et sans hésitation à la cohabitation.
Le PPRD demande enfin à tous les membres du parti à travers tout le territoire national et de tous les congolais de ne pas se laisser distraire par les actes de vol et de vandalise mais de rester vigilants et soutenir les institutions de la République et continuer à défendre la démocratie et un Etat de droit dans un parti moderne, organisé et responsable qui considère que la violence est l’apanage de ceux qui veulent instaurer visiblement une autre dictature en RDC.

Et nous résisterons pour la mémoire de Mzee LDK, Patrice Emery Lumumba, Simon Kimbangu et autres.

Autres titres

N-K:” Bazizane ternie l’image de la femme congolaise en tenant des propos “indignes ” contre le mouvement” Lucha

Kabumba Katumwa

Incursion de l’armée sud-soudanaise en RDC: sur la voie d’une solution

Kabumba Katumwa

RDC- CENI: La police disperse la marche du CLC, Lucha et Filimbi contre la désignation de Ronsard Malonda.

Kabumba Katumwa

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus