congosynthese

Le Président de la république a reçu la présidente de l’Assemblée Nationale, Mme Jeanine_Mabunda et tous les membres de son bureau à la cité de l’OUA.

Félix Tshisekedi a reçu, ce vendredi 10 mai 2019, le nouveau bureau de l’Assemblée nationale, conduit par sa présidente, Jeanine Mabunda. Il s’agit de la première rencontre officielle entre la cheffe de la chambre basse du parlement et le chef de l’Etat.

La discussion a tourné notamment autour des priorités du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

« Le président de la République a tenu à rencontrer le bureau de l’Assemblée nationale pour se tenir informé de notre démarrage des activités que nous avons déployées, mais aussi pour donner ses recommandations comme père de la nation, par rapport à ses attentes et à celles de la population », a dit Mme Mabunda.
Ancienne ministre et deux fois élue députée, Jeanine Mabunda Lioko (PPRD) a été élue, le 24 avril, présidente de l’Assemblée nationale. Elle est secondée par Jean-Marc Kabund-a-Kabund (UDPS/Tshisekedi) comme 1er vice-président. Le président intérimaire du parti de Félix Tshisekedi est à sa première expérience législative.

Co-fondateur du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), plusieurs fois ministre, ancien sénateur et déjà député en 2011, Balamage Nkolo Boniface (AAB) est le nouveau 2ème vice-président.

Pour sa part, l’ancien secrétaire général académique de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et originaire de Kabongo (Haut-Lomami), Musao Kalombo Mbuyu (AA/a) est le nouveau rapporteur. Son adjoint n’est pas encore connu, l’opposition qui réclame deux postes dans ce bureau définitif n’avait pas proposé de candidat.

Née à Bukavu et élue à Walikale, Alfani Machozi Marie-Claire (AFDC-A) est l’actuel questeur et a comme adjoint Innocent Unyon Vakpa Katumba Oruma (AABC), docteur en Droits Humains de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et professeur à l’Université Pédagogique Nationale (UPN).

Advertisements

Autres titres

Il faut arrêter avec l’état d’urgence (Lokondo)

Deo

Coronavirus en RDC : l’Equateur aussi touché

Deo

Affaire Kamerhe et consorts: Le tribunal a rejeté une fois de plus les demandes de liberté provisoire

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus