fbpx
congosynthese.com

21 ans de l’assassinat de M’zee : Olive Lembe compte Joseph Kabila parmi le riche héritage laissé aux Congolais

16 janvier 2001-16 janvier 2022, vingt-un ans, jour pour jour, depuis la mort de cet ancien président congolais. Au mausolée érigé au Palais de la Nation, l’épouse du président de la République honoraire, Joseph Kabila, s’est souvenue du défunt président ainsi que de son héritage. Plusieurs personnalités notamment du FCC ont aussi couché des mots dans le livre d’or.

Le 16 janvier 2022, jour commémorant l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, des souvenirs restent encore vivaces aussi bien chez l’ex-première dame que chez des politiques. Dans le livre d’or placé en dehors du mausolée de Laurent-Désiré Kabila, au Palais de la Nation, à Kinshasa, Marie Olive Lembe Kabila, épouse de Joseph Kabila, l’ex-ministre de la santé, Félix Kabange Numbi, le président du groupe parlementaire du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), François Nzekuye ou encore Roland Lumumba, fils du héros de l’indépendance du pays, y ont couché des mots de souvenir.

Olive Lembe Kabila se souvient « d’un héritage riche » dans la citation laissée par Laurent-Désiré Kabila qui est celui de « ne jamais trahir le Congo ». Pour elle, un autre héritage de M’zee, c’est son « digne fils, le président de la République honoraire Joseph Kabila Kabange, mon époux bien aimé, comme j’aime le dire… Cet homme discipliné, passionné pour ce Congo vivant ». 

De son côté, François Nzekuye préfère renouveler le serment devant la tombe du défunt : « Nous, FCC, nous nous engageons à faire de ce pays un pays plus beau qu’avant et nous ne trahirons jamais le Congo… », a-t-il écrit dans ce livre d’or tout en notant en passant que le régime actuel ne se bat pas pour l’intérêt général mais plutôt pour des intérêts égoïstes.

Pour sa part, Roland Lumumba retient l’essentiel du combat de M’zee en le résumant sur la chute du maréchal Mobutu. « Il n’a pas eu suffisamment du temps pour matérialiser sa politique. Mais il a fait quelque chose de très important. C’est de nous avoir débarrassé du système Mobutu qui a saboté les efforts du pays pendant cette trentaine d’années… Mzee a commencé quelque chose, nous autres, on va continuer à le faire et on ne va pas se fatiguer jusqu’à ce qu’il y ait le bien-être des Congolais. », pense le fils du héros de l’indépendance congolaise. 

Ces souvenirs ont été également ressassés au niveau du Palais de Marbre où depuis 9 heures, des visiteurs, notamment plusieurs jeunes congolais nés après la mort de M’zee Laurent-Désiré Kabila s’abreuvent à l’histoire. Un guide retrace les événements ayant conduit à l’assassinat tragique de ce président congolais dans son bureau de travail en 2001.

Dido Nsapu

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus