Bienvenu sur notre site!|
Vous êtes sur: Religion

RDC: l’ancien milicien Mathieu Ngudjolo conduit vers une destination inconnue, selon son avocat  


Posté le:

L’ancien milicien Mathieu Ngudjolo Chui rentré à Kinshasa après son acquittement à la Cour pénale internationale (CPI) a été conduit vers une destination inconnue lundi 11 mai à sa descente d’avion à l’aéroport de N’djili, a déclaré Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la Justice (Acaj) et avocat du concerné.

« Nous n’avons aucune information sur le lieu où il se trouverait. Tout ce que nous savons ce qu’il est descendu [de l'avion] et on l’a fait monter dans un véhicule et il est parti », a affirmé Georges Kapiamba.

Il a précisé qu’il était difficile «pour les personnes qui étaient là pour l’attendre de s’approcher de lui ».

Poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en 2003 lors de l’attaque contre la localité de Bogoro en Ituri qui avait fait 200 morts, Mathieu Ngudjolo a été acquitté par la CPI. Ses demandes d’asile aux Pays-Bas et en Suisse ont été rejetées.

Georges Kapiamba craint à présent pour la sécurité de cet ancien milicien qui avait chargé les autorités congolaises lors de son procès à La Haye où siège la CPI.

« Nous n’avons pas reçu des garanties sérieuses de la part des autorités congolaises quant à la sécurité de Mathieu Ngudjolo. Pour le moment tout ce que nous exigeons du gouvernement c’est de prendre des dispositions pour que ce monsieur ne fasse pas l’objet de détention et d’arrestation et surtout pas de tortures et qu’il ne soit pas poursuivi pour des faits qui ont donné lieu à son acquittement », a poursuivi le président de l’Acaj.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a pour sa part déclaré que Mathieu Ngudjolo n’est poursuivi par aucun juge congolais et va retrouver sa famille très prochainement. Il devra, selon lui, faire un « débriefing » aux services spécialisés avant de rejoindre ses proches.

Mathieu Ngudjolo avait été arrêté à Kinshasa au début de 2008 avant d’être transféré à la CPI. Militaire dans l’armée zaïroise, il avait déserté les rangs en 1996 pour évoluer dans différents groupes armés dans l’est de la RDC. Promu colonel dans l’armée congolaise en 2007, il avait quitté l’Ituri pour un centre de formation des officiers militaires à Kinshasa d’où il avait été arrêté moins de trois mois plus tard et transféré à La Haye. ?

(  radiookapi , via www.congosynthese.com)

 




Autres Titres